Mon avis sur la série Tunnel


Je viens de terminer la série Tunnel. C’est une création originale de Canal + comme la fameuse série Engrenages ou encore Reporters qui est nettement moins connue mais d’une qualité tout aussi bonne.
Tunnel est une serie policière à l’intrigue originale : un cadavre est découvert dans le tunnel sous la Manche et le cadavre est à cheval entre les frontières française et anglaise.
Les deux personnages principaux sont les deux policiers charges de l’enquête : une française et un anglais. Voilà, je n’en dirai pas plus.

Au début, j’étais un peu méfiant. J’avais lu des avis assez mitigés sur cette nouvelle série de Canal +.  Et pourtant, j’ai quand même tenté le coup et j’ai eu raison.

Tunnel n’est pas une grande série comme Engrenages, mais c’est tout de même une très bonne série policière. L’intrigue est bien menée et crédible. Les rebondissements sont nombreux et toujours bien amenés.

Et surtout, les deux personnages principaux sont intéressants, attachants et très bien joué par Clémence Poésy et Stephen Dillane.
Les deux flics sont très bons mais tout de même, le personnage du flic français joué par Clémence Poésy est parfait.
On retrouve dans la série Tunnel la marque de fabrique des séries américaines et des séries de Canal + : la qualité du casting des seconds rôles. Les co-équipiers anglais et français de nos deux policiers sont tous très bien joués. Le casting à ce niveau est parfait et il contribue largement à la qualité de la série.

Pour la petite histoire, la série Tunnel est un remake de la série dano-suédoise Bron/Broe.
Je ne pense pas qu’il y ait de saison 2, car le scénario ne s’y prête pas, et c’est dommage car je l’aurais attendue et regardée avec grand plaisir.

Pour en savoir un peu plus sur la série Tunnel, je vous recommande l’interview fait par Télérama de Ben Richards, ancien de la série MI 5 qui a supervisé l’écriture de Tunnel.

Publicités

Mon avis sur la série Suits


J’ai découvert cette série par le plus grand des hasards. Chaque semaine, iTunes recommande une série. A plusieurs reprises, j’ai suivi leurs recommandations ce qui m’a permis de découvrir de belles séries.
J’ai donc rapidement parcouru le synopsis et j’ai acheté les 2 premiers épisodes de la saison 1 de Suits.

Affiche série Suits
L’intrigue est la suivante : un jeune un peu surdoué mais sans diplôme se fait recruter dans un prestigieux cabinet d’avocat en faisant croire qu’il est diplômé d’Harvard. L’avocat qui le recrute est une star dans son domaine et il a donc une personnalité assez hors du commun.
Voilà. Je n’en dis pas plus.
Les affaires suivies par la fine équipe sont assez simples et il est évident que les scénaristes n’ont pas voulu créer une série policière avec des avocats à la place des inspecteurs de police. En fait les intrigues sont un prétexte pour décortiquer les relations à l’intérieur du puissant cabinet d’avocat. Et c’est vraiment là que réside la force de cette série qui peut apparaitre comme une petite série au premier abord.
Les échanges entre les différents avocats qui se disputent tous les faveurs de leur chef sont truculents. Les coups bas pleuvent, les secrétaires sont courtisées afin de pouvoir avoir accès à leurs chefs,… bref la vie d’une entreprise quoi !
Suits nous fait découvrir une galerie de personnages hauts en couleur, parfois un brin caricaturaux, mais en tant que spectateur on se régale.
La saison 1 de Suits ainsi que la saison 2 sont disponibles sur iTunes. Je dois reconnaître que la saison 2 de Suits est un peu moins bonne que la saison 1.

La saison 3 est mise sur iTunes (et en VO) quelques jours après sa diffusion aux États-Unis.
J’en suis donc au 5e épisode de la saison 3 de Suits et je trouve que cette 3e saison est vraiment excellente pour l’instant. Les affaires sont un peu moins présentes tandis que les relations entre les différents membres du cabinet prennent de plus en plus de place ce qui est une bonne évolution de la série.

Série Hatufim : merci Arte !


J’attendais depuis longtemps la diffusion de cette série israélienne sur Arte.

L’attente fait monter le désir et cela peut créer ensuite de la déception. Pour Hatufim, ce ne fut pas le cas. La série est à la hauteur de mes attentes : passionnante, fine, dure aussi et surtout juste.
Alors bien sûr, il est difficile de ne pas la comparer à Homeland qui est un remake de Hatufim. Il me semble qu’un des créateurs de Hatufim ou un des scénaristes a d’ailleurs travaillé sur la série Homeland.
Homeland est une bonne série, mais ce n’est pas une excellente série. Il y a des longueurs, des lourdeurs aussi et un côté propret qui apporte une note d’irréalisme dans cette série qui se veut hyper réaliste.
Brody est plutôt beau gosse, sa femme est canon, l’agent de la CIA est pas mal du tout, bref tous les personnages principaux respectent les canons de beauté actuels.

Dans Hatufim, nous sommes dans la vraie vie. Les deux soldats libérés après 17 ans de captivité ont un physique quelconque. Il en va de même de leurs femmes et de leur famille. La série s’inscrit plus dans le réel, dans le quotidien. Les situations sont complexes avec des personnages ambigües. Même la femme qui a attendu fidèlement son mari pendant 17 ans se laisse aller à se demander si au final ce n’était pas mieux quand il était en captivité avant de se faire rappeler à l’ordre par une amie dont le mari n’est jamais revenu de la guerre.

Hatufim est une série complexe qui demande un effort. Le rythme est lent, chose rare pour une série actuelle qui doit captiver son auditoire rapidement. Mais, il faut faire l’effort car alors on accède à une série d’une grande qualité.

Je salue la chaîne Arte qui diffuse Hatufim tous les jeudis soirs en vf ou vost. Arte confirme son statut de chaîne avant-guardiste en terme de séries télévisées, un statut jusqu’ici réservé à Canal +.
Il faut dire qu’on n’attendait pas la chaîne intello sur le terrain des séries télévisées qui est un genre un peu délaissé en France car jugé trop populaire.
Après Canal Plus, Arte nous montre qu’il n’en est rien. Hatufim s’inscrit dans la lignée des excellentes séries diffusées précédemment par la chaîne franco-allemande : The Killing, Borgen ou encore All Humans.

Merci encore Arte et continuez à nous surprendre en nous faisant découvrir d’excellentes séries. Pour plus d’infos sur Hatufim sur Arte : c’est par ici.

Pour acheter la série sur Amazon, c’est par ici : Hatufim (Prisonniers de guerre) – Saison 1