Au planteur. Vu rue des Petits Carreaux. Paris, 2e


Au planteur Rue des Petits Carreaux Rue Montorgueil

Réalisée sans doute en 1890 et maintenant classé aux monuments historiques, cette peinture sur céramique, signée Cromer, se trouve entre les numéros 10 et 12 de la rue des Petits Carreaux, dans le prolongement de la rue Montorgueil.

Le planteur, qui désigne à la fin du 19e siècle le colon, était un magasin de produits exotiques (ou coloniaux à l’époque) et de café. Comme l’indique la peinture, il n’y avait qu’un seul magasin Au Planteur.

C’est un des rares « témoignages » qui reste de l’époque coloniale dans la capitale. Le fait que le planteur, assis sur des sacs de marchandises, soit habillé et en train de se faire servir par un noir debout et en simple caleçon ou short, ne laisse aucun doute sur la hiérarchisation des rapports. Il s’agit d’un serviteur ou d’un esclave qui sert son maître.

Il y a d’ailleurs un débat sur la présence de ces quelques tableaux présents dans des rues parisiennes. Certains pensent qu’il faut les effacer tandis que d’autres considèrent qu’ils font partie du patrimoine de Paris et qu’ils représentent une partie de l’histoire de France.

Rue 89 fait une synthèse des différents avis tout en insistant sur le fait que cette façade est classée aux monuments historiques et qu’en conséquence il faut l’autorisation du préfet ou du Ministre de la Culture avant de pouvoir faire quoique ce soit.

Pour ma part, je pense que ce genre de témoignage fait partie de l’histoire de France et de celle de Paris. A ce titre, je suis pour les garder, mais je suis également d’accord avec les gens qui trouvent ce témoignage dérangeant. Une solution serait de laisser ces traces du passé coloniale de la France en mettant en dessous un panneau explicatif sur l’histoire de l’esclavage ainsi que sur son abolition et les droits de l’Homme. Ces vestiges auraient ainsi une valeur pédagogique, ce qui est tout de même le but de l’Histoire.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Au planteur. Vu rue des Petits Carreaux. Paris, 2e »

  1. Ping : Vu rue des Petits Carreaux. Paris 2e. | Daya8h14's Blog

  2. Un beau témoignage du passé, un jour, certains graffs survivront aux aléas du temps et des hommes pour être a leurs tours restauraient.

Répondre à mon post

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s