Excellent article de David Barroux Rédacteur en chef Entreprises aux « Echos » sur les révolution créatrice / destructrice que représentent les nouvelles technologies


J’ai lu cet article de David Barroux il y a quelques temps et je l’avais lis dans mes favoris. Ce matin, je suis retombé dessus et j’ai été frappé, à nouveau, par sa pertinence et sa justesse. 
Je vous mets les premières lignes et pour ne pas être accusé de plagiat, je vous mets le lien pour lire la suite sur le site des Echos. 

Enjoy !

"Pourquoi la révolution technologique m’a « tuer »

L’explosion de la puissance informatique, le boom du très haut débit, la généralisation du cloud et du « big data » sont en train de changer la donne dans toutes les industries.

Quelles seront les prochaines victimes de la révolution technologique ? Après avoir eu la peau de Nokia et de BlackBerry, fait disparaître des pans entiers de l’industrie musicale et fragilisé les fabricants de PC ringardisés par l’émergence des tablettes, le progrès technique est programmé pour faire de nouvelles victimes. Ceux qui croient que la foudre de la révolution numérique ne s’abattra que sur la high-tech et l’univers des médias se trompent…"

Lire la suite sur le site des Echos

Interview de David Lozano co-fondateur de Green Republic (à venir)


La place de marchés dédiée aux produits bio, locaux et responsables a fermé ses portes il y a peu de temps.
Lancée en 2008, Green Republic aura réussi à se développer durant 6 ans.
Le co-fondateur de Green Republic, David Lozano reviendra dans un prochain post sur ces 6 années d’entrepreneuriat. A suivre très bientôt donc.

"Tout savoir sur les marketplaces" un excellent guide de Laura Cohen


J’ai lu un excellent livre sur les marketplaces. Ce livre écrit par Laura Cohen retrace l’histoire des marketplaces puis il liste toutes les principales marketplaces françaises.

En fait, "Tout savoir sur les marketplaces" plus un guide pratique qu’un livre classique.
Chaque marketplace est decrite et analysée de manière assez detaillee avec des informations hyper pratiques sur leur fonctionnement.
On y trouve toutes les grandes marketplaces comme PriceMinister, Amazon, Fnac ou encore Pixmania. Mais, et c’est là tout l’intérêt de ce guide, on y trouve aussi toutes les marketplaces spécialisées comme Green Republic par exemple.

En plus, des informations précises sur le fonctionnement de chaque marketplace, il y a des interviews des dirigeants des différentes marketplaces. Et ces interviews sont, comne les présentations de chaque marketplace, precises, détaillées et longues. Pour une fois, elles ne tiennent pas sur quelques lignes. Ainsi celle de David Lozano le co-fondateur de Green Republic et de son directeur technique est sur plusieurs pages et on y apprend plein de choses sur le fonctionnement opérationnel d’une place de marché.
Je vous recommande donc vivement ce guide "Tout savoir sur les marketplaces" si vous vous intéressez aux marketplaces e-commerce.

Shark tank : 5 raisons pour regarder et aimer la télé réalité des business angels et des entrepeneurs


Shark Tank. J’avais déjà entendu parler de ce programme par des amis et puis un soir, je me suis mis à le regarder.
Faire un programme de télé-réalité sur des business angels qui investissent dans des projets, je dois reconnaître, que c’est hyper audacieux.

Le principe est le suivant : des entrepreneurs en herbe viennent présenter leur projet à 5 investisseurs particuliers, les fameux business angels.
Les entrepreneurs viennent donc demander un investissement dans leur business en échange d’un pourcentage de capital qui sera détenu par les business angels.

La présentation est filmée, mise en scène, et les entrepreneurs repartent avec une réponse qu’elle soit positive ou négative. Il n’y a pas de "peut-être", de "on ne sait pas", de "on doit réfléchir", de "revenez quand vous aurez d’autres investisseurs". Non. Les business angels sont de vrais business angels et pas seulement des particuliers qui paient l’ISF (ou un peu d’ISF devrais-je dire) et qui ont envie de défiscaliser. Non, là, nous avons de vrais BA qui investissent dans des sociétés parce qu’ils aiment ça et parce qu’ils pensent qu’ils peuvent aider grâce à leur expertise et leur carnet d’adresse.

La mise en scène est truculente : des liasses de billets sont empilés devant chaque business angels. Cette mise en scène serait impensable en France. Elle a dû d’ailleurs être jugée un peu trop provocatrice dans un contexte de crise car les liasses de billets ont été supprimées.

J’aime pour :
1. On y parle valorisation de société et contrôle de société sans aucun tabou
2. On voit la manière dont fonctionnent et pensent les business angels
3. On voit des entrepreneurs passionnés par leurs idées (qui sont parfois totalement saugrenues). Les présentations faites par les entrepreneurs sont souvent excellentes. Ils ont vraiment le sens du show ces américains.
4. On voit des entrepreneurs avec une excellente idée mais totalement incapable de la mettre en valeur et encore plus incapable de diriger une société
5. On y parle argent sans honte

Comme dans tout bon programme de télé-réalité qui se respectent il y a plusieurs saisons. Pour ma part, je trouve que l’épisode 2 de la saison 1 résume bien Shark Tank.

Je recommande vivement cette émission à tous les entrepreneurs en herbe ainsi qu’à tous les entrepreneurs qui sont sur le point de se lancer dans une levée de fonds.

La fin de l’eldorado e-commerce


J’ai lu un article très intéressant sur Frenchweb au sujet de la vente de Mister Good Deal.
Mistergooddeal

Pour mémoire, Mister Good Deal a été acquis par M6 en 2005 pour un montant proche des 40 M€ (je ne suis pas sûr à 100% de ce chiffre, mais je ne dois pas être très loin).
L’idée qui sous-tendait cette acquisition était la possibilité de envelopper es synergies entre M6 boutique, la partie télé-achat de M6 et le site internet Mister GoodDeal. Il s’agissait pour M6 de mettre un pied et plus si affinité dans l’e-commerce.

7 ans plus tard, le site Mister Good Deal est revendu par M6 à Darty alors que ce dernier a du mal à trouver sa place sur le web, coincé dans des problématiques de cross canal. Le bruit court que le prix de cession serait de 1€ !!!

Les chiffres de Mistergoodeal communiqués lors de l’opérations sont : 120 M€ de chiffre d’affaires pour une perte annuelle entre 6 et 8 M€.

L’article de Frenchweb met en valeur ce qu’est la réalité du e-commerce depuis quelques années maintenant.

Des e-commerçants coincés entre le marteau et l’enclume. Les sites de e-commerce sont confrontés à des coûts d’acquisition en hausse et à une guerre des prix sans précédant.

La hausse des coûts d’acquisition provient de plusieurs causes. A mon avis deux sont prépondérantes : l’augmentation des cpc de Google d’une part et d’autre part la multiplication des canaux d’acquisition qui nécessitent à chaque fois de nouvelles lignes budgétaires dans les P&L.
Il y a 6 ans, quand on analysait les coûts marketing d’un site de e-commerce, il y a avait trois au quatre lignes, cinq maximum : adwords, bien entendu, l’affiliation, les comparateurs de prix et le SEO. Aujourd’hui, il faut ajouter, le SMO, c’est à dire la gestion de la page Fans Facebook, la pub sur Facebook, la même chose pour Twitteŕ, Pinterest. Il faut également ajouter le retargeting, le RTB, l’e-mail retargeting, le sites d’achat groupés, les places de marché, et même les sites d’informations qui comme 20 minutes ont leurs pages de bons plans.

Tout cela a un coût : celui des budgets alloués et celui de l’équipe nécessaire pour faire tourner tous ces canaux.

A l’autre extrémité du spectre se trouve des sites comme Amazon ou CDiscount (tout juste rentable à 800 M€ de chiffe d’affaires). Ces sites écrasent totalement les sites de e-commerce ded taille moyenne et surtout ceux de petite taille. Ils maintiennent une pression sur les prix de vente des produits difficilement tenables pour leurs concurrents et une qualité de service exceptionnelle, du moins pour Amazon. Le service Amazon Premilum est d’une efficacité redoutable. Pour un abonnement de 50€ par an, les frais de port sont gratuits et vous êtes livrês le lendemain de votre commande. Aucun e-commerçant de taille moyenne ne peut offrir ce service pour 50€ par an.
Pris en tenaille entre des coûts d’acquisition élèves et des prix de vente à la baisse, les sites de e-commerces ont du mal à atteindre le point mort et quand ils l’atteignent, la rentabilité est maigre et difficilement pérenne.

Alors mon titre est un peu accrocheur mais en tout cas, nous ne somme plus dans la situation s’il y a 8 ans ou le e-commerce faisait rêver investisseurs et entrepreneurs.
Aujourdhuî, l’avenir du e-commerce est plus dans l’adaptation des groupes classiques à cette nouvelle donne qu’à l’apparition de pure players.

Mon avis sur la série Tunnel


Je viens de terminer la série Tunnel. C’est une création originale de Canal + comme la fameuse série Engrenages ou encore Reporters qui est nettement moins connue mais d’une qualité tout aussi bonne.
Tunnel est une serie policière à l’intrigue originale : un cadavre est découvert dans le tunnel sous la Manche et le cadavre est à cheval entre les frontières française et anglaise.
Les deux personnages principaux sont les deux policiers charges de l’enquête : une française et un anglais. Voilà, je n’en dirai pas plus.

Au début, j’étais un peu méfiant. J’avais lu des avis assez mitigés sur cette nouvelle série de Canal +.  Et pourtant, j’ai quand même tenté le coup et j’ai eu raison.

Tunnel n’est pas une grande série comme Engrenages, mais c’est tout de même une très bonne série policière. L’intrigue est bien menée et crédible. Les rebondissements sont nombreux et toujours bien amenés.

Et surtout, les deux personnages principaux sont intéressants, attachants et très bien joué par Clémence Poésy et Stephen Dillane.
Les deux flics sont très bons mais tout de même, le personnage du flic français joué par Clémence Poésy est parfait.
On retrouve dans la série Tunnel la marque de fabrique des séries américaines et des séries de Canal + : la qualité du casting des seconds rôles. Les co-équipiers anglais et français de nos deux policiers sont tous très bien joués. Le casting à ce niveau est parfait et il contribue largement à la qualité de la série.

Pour la petite histoire, la série Tunnel est un remake de la série dano-suédoise Bron/Broe.
Je ne pense pas qu’il y ait de saison 2, car le scénario ne s’y prête pas, et c’est dommage car je l’aurais attendue et regardée avec grand plaisir.

Pour en savoir un peu plus sur la série Tunnel, je vous recommande l’interview fait par Télérama de Ben Richards, ancien de la série MI 5 qui a supervisé l’écriture de Tunnel.

The Bezos Napkin Diagram (or the Bezos Flying Wheel) : Jeff Bezos vision of Growth


Jeff Bezos Amazon Flying Wheel

Growth. Every entrepreneur is looking for growth.

Jeff Bezos, Amazon Founder and CEO, wrote his vision of growth on a napkin.

The "Bezos Napkin Diagram" is quite simple: You will be able to catch Traffic (customers) thanks to two things: selection and customer experience. Actually, by working with top sellers, Amazon is capable of providing a large selection of products, which provides a great customer experience.

This amazing customer experience brings more traffic, which brings more sellers, which brings more products, which brings a much better customer experience because you can always find the product you are looking for on Amazon.

This growth lowers the infrastructure costs (warehouse and fulfilment), which allows Amazon to offer low prices to customers, which drives loyalty and repeat customers…